Les 10 principes de l'alimentation intuitive

  

Manger intuitivement, c’est être à l’écoute de son corps à travers ses sensations alimentaires : faim, appétits, satiété. Cela permet de manger la juste quantité de nourriture. 

Dans le cas où votre poids actuel est supérieur à votre poids naturel (= poids pour lequel nous sommes déterminés génétiquement), développer une alimentation intuitive peut vous aider à perdre du poids en développant une relation sereine avec vos aliments.

En consultation, je m'appuie sur ces principes pour aider mes clients à être à l'écoute de leurs besoins réels et gérer leur poids sans frustration ni culpabilité. Vous pouvez consulter les témoignages de ceux qui ont suivi mes conseils.  

1. Rejetez la mentalité des régimes amaigrissants

Repoussez les livres de régimes et les articles qui vous offrent de faux espoirs de perte de poids rapides, facile et permanente. Soyez plutôt en colère contre les mensonges qui vous ont conduit à vous sentir en échec à chaque fois qu’un nouveau régime arrête de fonctionner et que vous reprenez tout le poids perdu.  Si vous gardez même un seul petit espoir qu’un nouveau et meilleur régime se cache au coin de la rue, cela vous empêchera d’être libre de redécouvrir l’alimentation intuitive.  

2. Mangez avec une faim modérée

La faim est le signal qui vous informe que votre corps a besoin de calories et que vous pouvez manger. Elle se manifeste par des sensations physiques comme un creux à l’estomac, des tiraillements ou encore des gargouillis. Pour en savoir plus sur la faim cliquez ici.  Evitez d’attendre d’avoir trop faim car cela peut vous faire manger excessivement. Lorsqu’on a atteint une faim excessive, toutes les intentions de modération ou d’alimentation consciente s’envolent. Respectez votre faim prépare le terrain pour rétablir votre confiance en vous et votre alimentation. C'est d'ailleur la première étape que je propose de travailler en consultation.

3. Permettez-vous de manger tous les aliments souhaités!

Faites la paix avec vos aliments. Arrêtez de vous battre avec la nourriture en vous donnant la permission inconditionnelle de manger.

Ce sont les interdits qui vous font manger en excès ! C'est contre-intuitif mais c'est vrai et je le constate tous les jours.

Si vous vous dites que vous ne pouvez pas ou ne devriez pas manger un aliment, cela conduit à un intense sentiment de privation qui se transforme en envies incontrôlables, et souvent, en boulimies. Quand vous cédez finalement à vos aliments interdits, manger est vécu avec une telle intensité que vous mangez généralement en excès. Ce qui génère une culpabilité écrasante.

4. Dîtes adieux à la culpabilité !

Cesser de catégoriser les aliments comme étant « bons » ou « mauvais ». La culpabilité qui en découle lorsque vous mangez des aliments catégorisés comme « mauvais » vous fait manger en excès les deux catégories d’aliments.   

Autorisez-vous à mettre ces règles de côté pour suivre vos appétits ! Une deuxième étape cruciale qui est également à l'opposé du discours diététique habituel. En effet s'autoriser à manger sans condition particulière facilite la perception du  moment où vous avez assez mangé.

Cela ne fera que vous aider à manger avec modération. N’est-ce pas ce que vous cherchez ?

5. Ecoutez votre sensation de satiété

C’est le signal que votre corps utilise pour vous indiquer quand cesser de manger. Ecoutez la satiété qui vous informe que vous n’avez plus faim. Elle se manifeste par la sensation d’être confortablement remplit (ni trop, ni, trop peu) appelée plénitude gastrique. Faîtes régulièrement une pause au cours du repas et demandez-vous si votre nourriture vous goute toujours autant et quel est votre niveau de plénitude.

6. Découvrir la satifaction et le plaisir de manger

Les japonais ont la sagesse de promouvoir le plaisir comme l’un de leur objectif de vie saine. Dans notre fureur pour être mince et en bonne santé, nous oublions souvent l’un des dons les plus fondamentaux de l’existence. Le plaisir et la satisfaction qui peut être trouvé dans l’expérience alimentaire.

Quand vous mangez ce que vous voulez vraiment dans un environnement adapté, le plaisir que vous obtiendrez sera une force puissante pour aider à vous sentir satisfait et content. En faisant cette expérience, vous constaterez qu’il faut beaucoup moins de nourriture pour décider que vous avez assez.

7. Vivre ses émotions sans nécessairement utiliser de la nourriture

Anxiété, solitude, ennui, colère sont des émotions que nous vivons tous dans la vie. A cours terme, la nourriture peut vous réconforter, vous détourner de la douleur ou vous engourdir. Mais cela ne résoudra pas les problèmes à l’origine. Sur le long terme, cela ne s’arrangera pas et vous devrez finalement faire face à la source de l’émotion, ainsi qu’à l’inconfort de la suralimentation.

Trouvez d’autres moyens pour vous réconforter, vous distraire et résoudre vos problèmes sans utiliser de la nourriture peut vous aider à mieux respecter vos sensations alimentaires. Pour en savoir plus sur les envies de manger émotionnelles cliquez-ici.

8. Respecter votre corps tel qu'il est au moment présent

Tout comme on ne choisit pas la couleur de ses yeux ou la couleur de sa peau, on ne choisit pas non plus son poids. La seule chose qu’on peut faire, c’est de l’accepter.  

On ne s’attend pas à ce qu’une personne qui fasse du 38 rentrent dans des chaussures de taille 36. C’est aussi futile qu’inconfortable d’avoir les mêmes attentes avec la corpulence.

Mais surtout, respectez votre corps vous permettra de vous sentir mieux dans votre corps.  Il est difficile de rejeter la mentalité des régimes et d’être à l’écoute de vos sensations alimentaires, si vous êtes irréaliste et trop critique sur la forme de votre corps.

9. Etre physiquement actif par plaisir

Oubliez l’exercice comme moyen de perdre du poids. Soyez juste actif ! Centrez votre attention sur la sensation ressentie lorsque vous bougez votre corps plutôt que sur le nombre de calories brûlées durant l’exercice.

Si vous vous focalisez sur le bien-être ressenti pendant ou après l’exercice, cela peut faire la différence entre rouler hors du lit pour une promenade matinale rapide ou éteindre votre réveil.

Si au réveil, votre unique but est de perdre du poids, ce ne sera pas généralement une motivation suffisante sur le long terme.

10. Honorez votre santé avec vos papilles gustatives

Souvenez-vous que vous n’avez pas besoin d’avoir une alimentation parfaite pour être en bonne santé. Vous ne serez pas soudainement carencé si vous faites un repas ou une journée déséquilibrée.  C’est l’équilibre général qui compte. Sachez qu’il se fait sur plusieurs semaines lorsque vous êtes à l’écoute de vos papilles gustatives qui sont, entre autre, le reflet de vos besoins nutritionnels. 

Traduction libre du site : www.intuitiveeating.org/10-principles-of-intuitive-eating/

Cet article vous a plu? Partagez-le pour qu'il puisse aider un maximum de personnes.

Vous avez des questions ? Un avis sur l'article ? Laissez un commentaire, j'y répondrai avec plaisir.