Béatrice a jeté sa balance

Ma plus grande victoire: je ne ressens plus aucune culpabilité de manger et cela change mon rapport à l'alimentation. J'éprouve du plaisir aux repas. Simple: j'ai faim, je mange. J'écoute les signaux de mon estomac et de mes émotions. J'ai balancé la balance car j'ai appris à me faire confiance. Je me sens bien et dans ma tête, et dans mon corps. Une révolution, ma révolution!

Béatrice, 61 ans, à la retraite.