3 astuces pour manger moins sans se priver

  Pour perdre du poids il faut diminuer les calories ingérées. Cependant la méthode employée a toute son importance. Bien que les régimes fonctionnent à court terme à moyen et long terme, ils sont plutôt source de prise de poids. Si vous faîtes le YOYO, vous voyez certainement ce que je veux dire.

Dans cet article, je vous propose de vous concentrer sur votre manière de manger. Certaines habitudes peuvent nous faire manger excessivement sans en avoir l'impression. De petits changements dans le quotidien peuvent déjà faire la différence sans pour autant modifier la composition de vos repas.

Utilisez de petits couverts

Depuis plusieurs décennies, la taille des portions considérée comme normale a augmenté. Malheureusement ce qui est actuellement jugé comme normal est souvent plus élevé que les besoins réels. Et cela conduit à manger plus sans s'en rendre compte.

La mode des grandes assiettes amène à se servir et à manger plus tout en donnant l'impression d'avoir moins mangé que dans la réalité. En effet une même portion parraîtra plus petite dans une grande assiette que dans une petite assiette. Ce qui donne l'impression de ne pas avoir assez.

Pour manger moins sans sensation de privation, prenez de petites assiettes lors de vos repas. Comme nous mangeons avec les yeux, le fait d'avoir une assiette bien remplie augmente le sentiment de satisfaction malgré de moindre quantités. Cela vous aidera également à moins manger si vous avez l'habitude de terminer votre assiette.

Avant de vous resservir, faîtes une pause et demandez-vous si vous avez assez ou pas. Cela permet de s'arrêter de manger en fonction de ses sensations alimentaires plutôt qu'en fonction de la taille de la portion.

Faîtes une chose à la fois.

Dans notre société actuelle, manger en faisant autre chose (en regardant la télévision, en travaillant, en lisant ou en regardant son téléphone,....) est monaie courante. Cependant lorsque vous mangez ainsi,  votre cerveau est centré sur l'activité en cours et non sur votre repas. Vous mangez alors automatiquement sans profiter du goût des aliments. Cela peut vous pousser à dépasser votre rassasiement qui arrive parfois (ou souvent) avant la fin de l'assiette servie. En plus, vous pouvez aussi avoir l'impression de ne pas avoir assez profité, ce qui vous pousse à vour resservir.

Alors prenez l'habitude de vous mettre à table sans autre distraction qu'une conversation agréable ou un air de musique. Manger est un moment de pause dans votre journée et non une perte de temps. Au cours du repas, centrez régulièrement votre attention sur le goût des aliments pour noter l'évolution du plaisir en bouche et ainsi vous arrêter en étant pleinement satisfait.

Donnez-vous le temps de manger

Dans notre société actuelle, nous sommes perpétuellement pressés par le temps. Vous avez peut-être tendance à réduire le temps consacré aux repas ou à faire quelque chose en même temps. Vous mangez alors vite et généralement de grosses bouchées sans profiter réellement de ce que vous mangez. Comme nous avons généralement à disposition plus d'aliments qu'il n'en faut pour satisfaire nos besoins, manger vite pousse à manger en excès et donc à prendre du poids.

Cela vous prive des émotions postives généralement induites par l'acte alimentaire (le plaisir du partage, le goût,...)  et cela devient difficile de percevoir et d'écouter vos sensations sensations alimentaires comme par exemple le rassasiement. Vous vous rendez compte après coup que vous avez trop mangé (digestion difficile, sensation de lourdeur, somnolence, ...).

Ralentir la prise alimentaire en prenant le temps de mastiquer et de savourer permet de manger moins sans avoir plus faim après le repas. Les processus physiologiques qui mènent à la satiété ont le temps d'agir avant qu'une trop grande quantité de nourriture ait le temps d'être absorbé. De même plus nous profitons de nos aliments, plus nous serons satisfaits au plan émotionnel. Ce qui facilite l'arrêt de la prise alimentaire.

Références utilisées pour la rédaction de cet article :

  • https://foodpsychology.cornell.edu/discoveries/large-plate-mistake
  • Mangez en paix! Dr Gérard Apfeldorfer

Cet article vous a plu? Partagez-le pour qu'il puisse aider un maximum de personnes.

Vous avez des questions ? Un avis sur l'article ? Laissez un commentaire, j'y répondrai avec plaisir.